Retour

Niveau d’éducation : quand élévation du niveau de diplôme ne rime pas avec emploi

 

Une explosion de la population diplômée sur les 15 dernières années

Pour un pays développé comme le nôtre, seul un gros quart de la population (27,1%) a obtenu un diplôme de l’enseignement supérieur, contre près d’un tiers (32,2%) sans diplôme.

L’évolution sur les 15 dernières années fait apparaitre une franche baisse de la population non diplômée, directement liée à l’effet générationnel : la moitié de la population de plus de 65 ans n’a obtenu aucun diplôme, à une époque où le système éducatif n’était pas aussi valorisé qu’aujourd’hui pour l’accès au travail.

Le phénomène le plus marquant est l’augmentation vertigineuse de la population ayant obtenu le BAC ou un diplôme d’enseignement supérieur (respectivement +48% et +66% entre 1999 et 2013).

Niveau de diplôme de la population de 15 ans et plus non scolarisée (2013)

Une concentration des diplômés de l’enseignement supérieur dans les grandes villes

Sur le territoire national, on constate sans surprise que la population diplômée se concentre dans les grandes villes, mais l’écart avec les petites villes est saisissant : la population avec un diplôme de l’enseignement supérieur est deux fois plus importante dans les villes de plus de 100.000 habitants en comparaison des villages.

Répartition par taille de communes de la population 15 ans et plus non scolarisée, avec un diplôme d’enseignement supérieur

C’est l’Ouest de la région Ile de France qui présente le taux le plus élevé en termes de diplômés de l’enseignement supérieur (57% pour Paris, 49% dans les Hauts-de-Seine, 41% dans les Yvelines), talonnée par la Haute-Garonne (38%), le Val-de-Marne (35%) et le Rhône (35%).

Taux de diplômés de l’enseignement supérieur par département

In fine, on constate qu’il ne suffit pas de bénéficier d’une hausse importante du niveau de diplômes pour infléchir la courbe du chômage.

L’orientation reste le maître mot pour aiguiller notre jeunesse vers des filières qui offrent des débouchés. A ce titre, les efforts entrepris par les pouvoirs publics en matière de formation continue participent également de cette volonté d’orienter les forces vives vers les besoins en recrutement.

A la semaine prochaine pour une nouvelle carte …